Aller au contenu principal

La poupée de chiffon présente sa première exposition

Dans l’immense prairie de l’imagerie, Charline Nieuviaert prend l’augure d’une jeune pousse, dont les pétales sont désormais prêts à éclore. Lundi 14 mars 2016, la photographe de 22 ans plongera dans le grand bain. Sous le signe des années 90, sa première exposition en solo aura lieu à la Novencia School Business de Paris. Rencontre avec une conteuse d’histoires photographiques en devenir.

12804100_10208872866836265_1596141394_n

Paris n’épargne personne durant ses caprices hivernaux. Ce dimanche matin, pluvieux et grisonnant, n’enlise pourtant pas l’excitation de la découverte. A travers des échanges écrits, l’artiste semblait punchy et atypique. Il est temps de rendre réelles ces interactions virtuelles.

12516397_10205919023715352_1500508961_n

11heures. Une jeune fille vive et enthousiaste foule le seuil du repaire choisi non loin de Bibliothèque François Mitterrand, pour un face à face des plus chaleureux. Son sourire rend alors à Paris ce qui lui manque en ce jour glaçant. Elle ne sourit pas seulement. Son espièglerie fait aussi rire. Voilà le secret : dérision et second degré luttent efficacement contre morosité. Cette one woman show en herbe aime s’esclaffer outrageusement de tout. A commencer par elle-même. Sans tabous, elle lance : « Mes origines, on en parle ? », pour amener le sujet sur la table. « La vraie histoire, c’est que j’ai été adoptée. Je n’ai aucune culture asiatique, plutôt flamande, car Nieuviaert c’est flamand. Personne ne sait jamais vraiment comment le prononcer, ni même l’orthographier. J’en ris, je trouve cette contradiction mystérieuse ! »

Canalyser son esprit créatif

Fraîchement âgée de 22 ans, elle célébrait la veille de ce rendez-vous ce nouveau passage d’une étape à l’autre. Parce qu’à l’aube de la vingtaine, chaque année compte. Elle ne badine pourtant pas avec son agenda. La fête est finie. Son programme dominical est au point. Après son interview, la photographe s’accordera une échappée sauvage à Longjumeau pour son entraînement équestre hebdomadaire. C’est peut être cliché mais le cheval est son autre exutoire, parce qu’une passion peut en cacher une autre.

12688217_10208711243315778_2863522147775701235_n

Cette grande curieuse multiplie ainsi les activités pour y canaliser son esprit créatif. Elle se souvient alors des débuts. Tout commence lorsqu’elle n’a encore que 18 ans. « L’année de ma Terminale m’a laissé expérimenter plusieurs domaines. Je touchais à la photo, mais je chantais aussi dans un groupe. Il fallait que je m’y retrouve. » Passée cette lubie autour de la chansonnette, l’artiste commence à shooter ses amies et connaissances durant son temps libre. « Mes copines se prêtaient au jeu mais ne comprenaient pas tellement cette obsession. » Il faut à juste titre parler d’obsession devenue persévérance. Elle croise le chemin du collectif d’artistes Vis Paris, qu’elle intègre en septembre 2015.

12729068_10208730728042884_7366831563019389224_n

Le monde désillusionné du travail

Le bac en poche, Charline pousse alors la porte du monde du travail. Elle se désillusionne pour mieux comprendre ce qu’elle attend d’elle-même avant tout. Durant sa première année d’alternance en BTS Communication Graphique, domaine dans lequel elle situe clairement ses compétences depuis ses 16 ans, on lui promet monts et merveilles : « Mon profil de photographe plaît beaucoup lors des candidatures. On me promettait évidemment de faire de la photo avant de ne me réduire qu’à faire des photo…copies. J’étais vraiment mise au placard. » La jeune fille ne mâche pas ses mots pour dire sa déception. Si l’on stigmatise les esprits belliqueux en entreprise, il faut avouer que Charline a su tirer son épingle du jeu. « Je préfère claquer la porte plutôt que de voir mes droits de salariée réduits ou bafoués. » Ce credo la conduira chez Showroom Privé, dont elle vente les mérites d’un excellent rapport relationnel avec ses collègues. La signification flamande de Nieuviaert sonne alors parfaitement : ce nouveau job et cette première exposition font de 2016 une bonne année.

12833359_10205919022875331_1421653468_n

Sensible et mystérieuse

L’artiste situe ses préoccupations autour de la confiance, parfois filandreuse avec la gente masculine. Elle préfère vivre ses relations plutôt que de les subir. « Travailler avec des filles, c’est plus rassurant. J’ai eu affaire à des comportements parfois irrespectueux, de petites avances bizarres pendant les shootings. Dans ces moments, j’avais l’impression d’être en rendez-vous Meetic plutôt que photographique». La jeune femme ne s’attache pourtant pas à ces expériences et ne cesse d’en rire. Elle se remémore ses belles rencontres, dont celle avec Maxence, affilié à Elite. Le mannequin avait accepté de faire une série de photos après avoir été séduit par l’un des projets de Charline. Elle avait alors choisi de montrer Paris et ses écueils en prenant pour modèles des SDF. Pour ne pas sombrer dans le stéréotype de la photographe bobo touchy, Charline voue un intérêt à tous les sujets, portraits ou paysages. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’essaie au thème des années 90 pour cette première exposition. A travers ses créations, elle laissera deviner sa sensibilité avec subtilité, semant le mystère. Parce que la poupée de chiffon garde toujours son armure en béton.

Charline Nieuviaert sur Facebook, Instagram.

12596296_10205919022955333_507177849_n

Maxence

12837691_10208862606819771_1043542302_o

Preview de l’exposition du 14 mars 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mars 2016
L M M J V S D
« Fév   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

RSS Infos à gauche…

RSS Infos à droite…

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :