Aller au contenu principal

Taylah Nilsson : La joyeuse baroudeuse

Les méandres du Net ont leurs lots d’agréables surprises, Instagram étant le théâtre de nouveaux talents. Taylah Nilsson prend place dans la liste des heureuses découvertes de ce blog. Le décalage horaire depuis Sydney n’a pas freiné la jeune photographe dans ses réponses enthousiastes à quelques questions. Portrait d’une globetrotteuse romantique.

Taylah Nilsson 1

Palm Beach, New Wales, Australie

Son abondante chevelure blonde, son regard éveillé et son sourire bright lui confèrent un charme et une douceur palpables en dépit de la distance kilométrique que sépare Sydney à Paris. Taylah est sympa, humble et accessible. L’échange virtuel avec le personnage n’en a été que plus appréciable.

Taylah Nilsson 2

Taylah nourrit son réseau avec un professionnalisme louable pour son jeune âge. Ses vingt ans créent un contraste avec sa maturité, son organisation agrémentées d’une expérience et de sérieuses collaborations : Canon Australia, Contiki Tours ou encore Four Seasons Hotels. Elle débute la photographie à 15 ans, collectant  « de vieilles pellicules en développant (ses) compétences à partir de là. » Ses études à Sydney se concentrent sur le domaine de l’image. Elle y combine aussi un parcours en marketing. Parce que la passion doit également pouvoir se vendre. Taylah a déjà l’étoffe d’une business woman.

Hyper connectée, elle comprend que les réseaux sociaux sont un tremplin : « Instagram a eu une incroyable influence sur moi. » Son iPhone 6 devient un outil aussi précieux que son Canon 70D. Elle totalise 42 800 followers (en constante augmentation) friands de ses aventures. Son univers est pastel. Il raconte l’histoire d’une joyeuse baroudeuse qui n’a pas froid aux yeux :« rien d’assez impressionnant ne m’effraie vraiment. »

12180101_10205165737003655_1763978260_n

Dynamiques, variés et originaux, l’esthétisme de ses clichés va sans dire. Si la minutie de son travail est évidente, l’artiste ne privilégie pourtant pas de thème : « je n’ai pas de sujet de prédilection lorsque je prends une photo, mon œil est objectif, je prends ainsi tout ce qui capte mon regard. En particulier les sujets colorés. » Elle s’essaie tout de même au noir et blanc avec talent. Ses influences viennent avant tout de ses origines, où le ciel observe la terre flirter avec les océans à perte de vue. L’Australie offre d’impressionnants décors, presque irréels.

12179909_10205163086297389_944738358_n

Sydney, Australie

12177860_10205163086257388_460000280_n

Sydney, Australie

12188556_10205163086177386_334176110_n

12179351_10205163085617372_1079543081_n

12179331_10205163085937380_1447948216_n

Sydney, Northen Beaches

Cette poétesse de l’image se définit comme une artiste multitâche. Taylah développe un penchant pour la photographie de mariage, comprenant où le business est le plus lucratif. Mais c’est aussi écrivaine et chargée de gestion en relations publiques. Elle cumule diverses casquettes, à n’en plus savoir où donner de la tête.

Taylah se veut actrice du bonheur des autres : « La photographie de mariage est pour moi un grand honneur. Prendre part à l’un des plus importants jours dans la vie d’un couple me semble si spécial. Surtout si je créée des souvenirs pour eux. »

12107896_836578706458856_5172079212546402666_n

11228099_804253906358003_6829236041688632991_n

Taylah cultive son propre bonheur par le voyage. Christophe Colomb disait à bon droit : « on ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. » « Let me wanderlust » (peut être traduit comme :« laissez moi m’évader ») est un leitmotiv sciemment choisi par l’artiste. Il décrit l’esprit vagabond de ses créations dont l’inspiration est dictée par la découverte de l’inconnu. L’aventure au delà des frontières de son Australie natale commence seulement cette année, en 2015. Dans le cadre de ses collaborations, elle découvre d’abord l’Europe.

12170486_10205163135618622_252591353_n

12178060_10205163134858603_1366384151_n

12179906_10205163135738625_291255547_n

Surryhills, Australie

12178052_10205163135858628_402315573_n

Sydney, Australie.

La Grande Bretagne, l’Italie et la France lui ouvrent en premier leurs portes : Londres, Pise, Florence, Rome, Paris, Lyon, Nice, Antibes figurent parmi la liste non exhaustive de ses destinations. Prochain cap : les Etats Unis. A travers l’objectif de Taylah, le rêve américain promet de ne pas être qu’un banal cliché hollywoodien. Reste à choisir le prisme adéquat : se spécialiser dans le mariage ou dans la photographie d’espaces ?

Paris – Contiki Tours

10411272_10153762441921392_6899376333956873463_n

Londres

12112476_10153747272436392_418291871202892004_n

Paris

12046651_10153733045621392_49355704125692000_n

Florence

10421564_10153725571971392_2745385609033659741_n

Londres

Taylah Nilsson sur FacebookInstagram
http://www.taylahnilsson.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

octobre 2015
L M M J V S D
« Juil   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

RSS Infos à gauche…

RSS Infos à droite…

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :